Conjoncture Chimie Rhône-Alpes

Economie et statistiques

L’industrie Chimique en Rhône-Alpes s’organise autour de plusieurs bassins principaux

L’industrie Chimique en Rhône-Alpes s’organise autour de plusieurs bassins principaux :

  • Lyon et Vallée de la chimie jusqu'à Roussillon (chimie organique, dérivés du chlore, de la silice et du fluor, chimie fine, produits pharmaceutiques, produits cosmétologiques, spécialités chimiques, détergence, lubrifiants, …)
  • Grenoble et Vallées Alpines (chlore, soude, TDI, chimie fine, H2O2, spécialités, électrochimie, …)
  • Val de Saône (intermédiaires organiques, lubrifiants, agrochimie, produits pharmaceutiques, adhésifs, spécialités, chimie fine)
  • Plaine de l’Ain (polymères, chimie fine, additifs, détergence, …)
  • Bassin de St-Etienne (chimie fine, additifs et mélanges, détergence, …)
  • Et d’autres implantations dans les départements de Savoie, de l’Ardèche et de la Drôme

Chiffres clés

  • Rhône-Alpes, 1ère région française de production
  • Près de 500 établissements regroupant 31 500 salariés directs
  • Près de 600 établissements regroupant 42 000 salariés directs, pharmacie et activités connexes incluses
  • soit plus de 100 000 salariés économiquement associés
  • Près de 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires
  • Près de 500 millions d’€ d’investissements
  • La Chimie Rhône-Alpes est caractérisée par la présence d’entreprises de toutes tailles, même si plus de 90 % sont des TPE/PME.
  • Prédominance de petites et moyennes entreprises (PME) et des entreprises de tailles intermédiaires (ETI) aux côtés des grands groupes dans la région.
    • 54 % d’entreprises de moins de 20 salariés
    • 37 % d’entreprises de 20 à 249 salariés
    • 6 % d’entreprises de 250 à 459 salariés
    • 3 % d’entreprises de 500 salariés et +.
Facebook